English
thunderstorm with rain
14 °C

Une ville en pleine saison hivernale signifie beaucoup de dégivrage sur la piste

Comment nous gérons le liquide de dégivrage

L’une de nos responsabilités les plus importantes par rapport à l’environnement est le traitement du glycol employé pour le dégivrage, une fois utilisé.

Par le passé, nous utilisions un système naturel à zone humide afin de traiter les eaux de ruissellement contaminées au glycol.

Or, avec la croissance du trafic aérien, notre utilisation de liquide de dégivrage est passée de 500 000 litres en 2006 à 3,5 millions de litres aujourd’hui. Nous avions alors besoin d’une meilleure façon de gérer les eaux de ruissellement.

Nous possédons maintenant de nouveaux systèmes et nous avons de nouvelles procédures pour manipuler et traiter les fluides de dégivrage.

Voici le fonctionnement :

  • Nous récupérons le liquide des quais de dégivrage
  • Le liquide utilisé est acheminé vers le système de récolte et de rétention des eaux de ruissellement (SRRER)
  • Il est ensuite traité par un dispositif de traitement par biofiltration souterraine aérée ou DTBSA

traitement des eaux de ruissellement

FAQ concernant les eaux de ruissellement

L’AIE utilise maintenant un processus de stockage et de traitement des eaux de ruissellement étant meilleur pour l’environnement que les méthodes précédentes. Au cours du processus, la séparation naturelle du glycol et du liquide utilisé résulte en l’apparition d’éthanol (alcool courant) et d’acide acétique (vinaigre), pouvant générer une odeur chimique. Les matières organiques provenant de la végétation et présentes dans les canaux d’eaux de ruissellement et les bassins de rétention peuvent causer une odeur encore plus prononcée.

Le système de biofiltration fonctionne plus efficacement lors des périodes où les nuits sont plus chaudes (généralement à la mi-mai). Les eaux de ruissellement contaminées sont stockées dans les bassins de rétention jusqu’à leur traitement. Lorsque le liquide est stagnant, les réactions chimiques débutent naturellement, créant des odeurs non nocives mais pouvant être désagréables à court terme.

L’AIE a complété une étude sur la qualité de l’air ayant confirmé que l’odeur ne représente aucun risque pour la santé et que les concentrations de matières dans l’air sont nettement sous le seuil provincial pour la qualité de l’air.

Toutefois, si vous avez des raisons de croire que l’odeur provient d’une autre source, telle une fuite de gaz, veuillez contacter votre fournisseur de gaz naturel immédiatement.

L’odeur provenant des bassins de rétention est causée par la séparation du liquide de dégivrage, qui contient de l’éthanol (alcool courant) et de l’acide acétique (vinaigre), et produit une odeur semblable à celle des produits de nettoyage communs. Lorsque le glycol se désintègre en présence de matières organiques, l’odeur peut varier d’une odeur sucrée (glycol) à celle de l’ail mariné (glycol et matières organiques se désintégrant simultanément).

Par opposition, le gaz naturel est parfumé volontairement avec un additif ayant une odeur d’oeufs avariés.

En cas de doute, vous devriez immédiatement demander l’avis d’un professionnel travaillant pour votre fournisseur de gaz local.

Si vous sentez une odeur de gaz naturel à l’extérieur, contactez la ligne d’urgence de votre fournisseur local et gardez les gens et les sources d’allumage à l’écart de la zone concernée.

Si vous sentez une odeur de gaz naturel à l’intérieur d’un bâtiment, quittez immédiatement les lieux et contactez la ligne d’urgence de votre fournisseur local.

L’AIE a complété une étude sur la qualité de l’air ayant confirmé que l’odeur ne représente aucun risque pour la santé et que les concentrations de matières dans l’air sont nettement sous le seuil provincial pour la qualité de l’air.

Nous avons investi 10 $ millions depuis 2015 afin d’accroître la taille des systèmes de rétention et de biofiltration des eaux de ruissellement dans le but d’accélérer le processus de traitement des eaux.

Nous expérimentons également l’utilisation d’énormes ventilateurs ainsi que d’un agent neutralisant afin de réduire l’intensité de l’odeur ainsi que la distance voyagée par celle-ci.

Le système de biofiltration des eaux de ruissellement est une technologie environnementale sophistiquée qui utilise la biofiltration pour retirer les contaminants de l’eau avant qu’elle soit réacheminée dans l’écosystème de notre communauté.

L’eau récoltée par les bassins versants d’eaux de ruissellement est introduite dans le biofiltre, qui utilise la combinaison de l’aération et de l’assistance à l’activité biologique afin de retirer les impuretés et les contaminants. Le système est tributaire de la température et opère plus efficacement lorsque les températures nocturnes sont suffisamment élevées pour permettre un mouvement continu de l’eau dans le système.